Taille du texte

 

Qualité de l'air

 

 Influence de l’ensemble du parc industriel sur la santé

 

Une étude menée par la Direction publique de Montréal Centre (DSP) tente d’isoler les causes de l’important taux d’hospitalisation lié aux maladies respiratoires observé parmi la population résidant sur le territoire de Pointe-aux-trembles/Montréal-Est. Dépendant de l’obtention de fonds supplémentaires, différentes études devraient permettre d’étudier l’impact réel des émissions des industries sur la santé respiratoire des résidants.

 

Faits Saillants

 

  • Suite à une recommandation du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal-Centre a convenu de réaliser une analyse des données sanitaires et environnementales pour la période 1995-2000.

  • Il est confirmé que les taux d’hospitalisation liés à plusieurs maladies respiratoires sont plus élevés à Pointe-aux-trembles/Montréal-Est qu’ailleurs sur l’île de Montréal, en particulier chez les enfants de 0 à 4 ans vivant à Montréal-Est et dans la partie ouest de Pointe-aux-Trembles ainsi que les personnes âgées vivant dans la partie est de Pointe-aux-Trembles.

  • Cependant, il n’a pas encore été possible d’en isoler les causes :

 

  1. Même si les niveaux de certains polluants mesurés sont plus élevés à Pointe-aux-trembles/Montréal-Est qu’ailleurs à Montréal, ceux-ci restent toutefois en deçà des normes canadiennes.

  2. D’autre part, bien que le pourcentage de fumeurs soit plus élevé à Pointe-aux-trembles/Montréal-Est qu’ailleurs à Montréal, il n’est pas possible d’estimer l’association entre l’exposition à la fumée de tabac des fumeurs et de leurs enfants, et le risque d’hospitalisation.


Accueil | Crédits | Contacts
Copyright ©2012 CDC de la Pointe. Tous droits réservés.