Taille du texte

 

Pauvreté

 

 Ménages consacrant plus de 30% de leur revenu pour se loger

 

Plus communément appelé taux d’effort, ce seuil de 30% peut constituer un repère utile pour l’évaluation des tendances en matière d’abordabilité du logement. À noter que le loyer brut comprend le prix du loyer mais aussi les frais d’électricité et de chauffage.

 

Faits Saillants

 

  • Depuis 1996, la situation s’est globalement améliorée : le pourcentage de ménages locataires consacrant plus de 30% de leur revenu au logement est passé de 39% à 34%. Mais on constate une légère augmentation depuis 2001.

  • L’amélioration est flagrante dans Montréal-Est et dans les milieux de vie 5 et 9.

  • La proportion de ménages locataires consacrant plus de 30% de leur revenu au logement reste élevé dans les milieux de vie 2 et 8 (dans le milieu 2, les loyers sont élevés). Elle a même doublé dans le milieu de vie 8.

  • Cette proportion augmente dans le milieu de vie 7 (comme nous l’avons vu le nombre de ménages en dessous du seuil de faible revenu a beaucoup augmenté entre 1996 et 2006).

Données associées

 

locataires30pcent_small

 

 propriétaire

excelTélécharger les données



Accueil | Crédits | Contacts
Copyright ©2012 CDC de la Pointe. Tous droits réservés.